Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Le rôle des études

De nos jours, les études sont un facteur décisif pour apporter aux enfants les compétences essentielles pour leur avenir. Les parents comptent sur les différentes étapes du cursus scolaire afin d’inculquer ces compétences à leurs enfants. Au cours de l’enseignement primaire, la confiance en soi (47 %) et l’acquisition des connaissances de base en mathématiques, sciences et anglais (43 %) sont primordiales. Pour ce qui est du secondaire (collège et lycée), les parents estiment qu’un bon cycle doit fournir des connaissances dans les matières de base (40 %) et dans des compétences clés telles que la résolution de problèmes (35 %), l’informatique (32 %) et la pensée analytique (32 %). Enfin, l’université, est perçue comme un réel tremplin vers une carrière réussie. Plus de deux parents sur cinq à travers le monde (43 %) déclarent qu’être compétent sur le lieu de travail constitue leur attente principale à l’issue des études supérieures de leur enfant. Malgré des résultats différents selon les pays, le bien- être et la réussite de leurs enfants est primordiale pour tous les parents. Près de neuf parents sur 10 (89 %) souhaitent qu’ils rejoignent les bancs de l’université, tandis que plus de trois sur cinq (62 %) espèrent qu’ils atteindront un niveau Master. Lorsqu’il s’agit de la planification des études de leurs enfants, nous observons des différences notoires dans le comportement des parents à travers le monde. En général, les parents aux revenus élevés anticipent davantage le financement des études. Ils sont 59 % à prévoir cet investissement plus de trois ans à l’avance, contre 54 % des parents à faible revenu. Toutefois, l’idée de planifier les études de leurs enfants stresse de nombreux parents. Près de deux sur cinq (38 %) qualifient de difficile la prise de décision concernant les études de leurs enfants. Plus de la moitié des parents (51 %) auraient préféré anticiper différemment les études de leur enfant et épargner plus tôt. Ces points de vue sont particulièrement perceptibles en Malaisie (84 %) et en Chine (78 %), contre seulement 14 % des parents en France et 27 % au Royaume-Uni.

Les commentaires sont fermés.